Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 13:58

Bernadette Groison, secrétaire nationale de la FSU

 

La FSU, deuxième syndicat de la Fonction publique d'Etat, a réclamé mardi 4 décembre un "message beaucoup plus fort du gouvernement" à l'intention des fonctionnaires, à l'occasion du lancement d'une campagne pour dire que les agents ne sont "pas une charge, mais une chance pour la France". Elle s'oppose à tout transfert de personnels vers les collectivités locales dans le cadre de l'Acte III de la décentralisation.

“La Fonction Publique: une charge ? Non, une chance!”, indique le syndicat sur ses visuels de campagne. Ceux-ci sont assortis d’un questionnaire à l’attention des quelque 5,2 millions de fonctionnaires pour “donner la parole aux agents” afin qu’ils contribuent à définir les priorités en matière d’action publique.
“Nous considérons qu’il faut un message beaucoup plus fort du gouvernement sur le rôle qu’il entend faire jouer aujourd’hui à la fonction publique et aux services publics”, a indiqué la secrétaire générale Bernadette Groison au cours d’une conférence de presse.
“On considère aujourd’hui qu’il n’y a pas suffisamment de lisibilité donnée aux réformes en cours et qu’il n’y a pas suffisamment de cap clair, d’orientation forte, qui soit donné par le gouvernement”, a-t-elle ajouté.

Dépasser la phase des bilans - Elle a rappelé que de nombreuses concertations et discussions ont été ouvertes, notamment dans la foulée de la conférence sociale de juillet, relevant que son syndicat avait salué “le rétablissement du dialogue social“. Mais, a-t-elle relevé, “le sentiment qu’on a, c’est qu’on passe beaucoup de temps sur des bilans”.

“L’urgence est aujourd’hui de passer à une autre politique. (…) Pour nous, la phase des bilans doit se terminer”, a-t-elle insisté. “Il faut qu’on considère qu’investir dans les services publics et la fonction publique fait partie des investissements d’avenir et est nécessaire”, a-t-elle ajouté, précisant que la FSU n’exclut pas d’appeler les agents à se mobiliser faute de signal fort en ce sens.

Le syndicat salue la création de postes dans les ministères dit “prioritaires” (Education, Justice, Police), mais réclame des discussions sur l’emploi global car il y aura “à l’avenir des besoins aussi dans d’autres secteurs”.

La FSU réclame également l’abrogation de la journée de carence (non indemnisée en cas d’arrêt maladie) et l’ouverture de discussions sur le point d’indice, qui sert de base au calcul du salaire des agents et est gelé depuis 2010. Le syndicat, qui “n’acceptera pas une nouvelle année blanche”, a lancé une pétition en ce sens.

En matière de décentralisation, la FSU réclame que “le gouvernement replace bien le curseur sur pourquoi il engage une nouvelle étape de décentralisation” et se dit opposée à tout transfert de personnel de l’Etat et tout transfert de compétence.

Source : www.lagazettedescommunes.com

Partager cet article

Repost 0
Published by sante-securite.over-blog.com - dans A consulter
commenter cet article

commentaires