Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2013 6 18 /05 /mai /2013 09:16

Au moment même où les conditions de travail se détériorent dans la plupart des entreprises et où les gros bonnets de la finance incitent les conseils d'administration aux dégraissages de personnels, j'apprends que la médecine du travail, garante institutionnelle du respect de la santé et du bien être des ouvriers et salariés, est elle-même mise en demeure de rendre des comptes et sommée de lever le pied sur certaines de ses activités et conclusions !

Dans quel monde vit-on ?

Quels seront, demain, les prérogatives des médecins du travail si on continue dans ce sens ?

Pourra t-on encore seulement parler de médecine indépendante à la lecture des accusations portées à l'encontre de 3 médecins par des employeurs très certainement plus intéressés par le silence des médias sur leurs pratiques managériales que par le feu des projecteurs en plein festival de Cannes ?

Le site internet de l'association SMT(santé et Médecine du Travail), a pour objet de développer une réflexion et de permettre un échange sur les pratiques professionnelles et leurs conséquences scientifiques, sociales et éthiques pour agir sur l'évolution de la médecine du travail. Elle est ouverte aux médecins du travail et aux spécialistes scientifiques et sociaux se préoccupant de la médecine du travail.

Vous trouverez sur son site des explications sur le combat qu'elle mène et vous pourrez signer une pétition pour aider ces 3 médecins du travail poursuivis en justice, si le coeur vous en dit. Pour comprendre les motivations de cette pétition et de ce combat, voilà une synthèse de cette dangereuse affaire...

"Aujourd’hui, en France, trois médecins du travail sont poursuivis par des employeurs pour la rédaction de certificats médicaux ou de courriers à des confrères, attestant d’atteintes à la santé mentale de salariés en lien avec leur activité de travail. Ces poursuites sont un moyen de peser sur l’indépendance des médecins du travail afin de les dissuader de rédiger des écrits mettant en cause les conditions d’organisation du travail.

L’association SMT appelle à soutenir collectivement les collègues mis en cause en signant la pétition d’alerte et de soutien, et à porter ces questions dans l’espace public".  Extrait du site internet http://www.a-smt.org/accueil.html

Je vous indique aussi ce lien qui enfonce un peu plus le clou du danger qui pèse sur cette médecine du travail. En effet, non seulement on empêcherait les médecins du travail de remplir leurs missions mais on apprend que nous allons tout droit vers un manque de médecins du travail ! On voudrait tuer l'embryon dans l'oeuf que l'on ne s'y prendrait pas autrement...

Pour signer la pétition et lire les points de vue de la SMT c'est ici.

Le webmestre

Partager cet article

Repost 0
Published by sante-securite.over-blog.com - dans Maladies et travail
commenter cet article

commentaires

Henri 26/05/2013 12:40

Hello !

Je connais bien les MT (en Sce inter ou autonome) et je sais que sur ce genre de sujet ils sont capables d'être "de mauvaise foi pour la bonne cause".

Dans cette affaire les positions que j'ai lues sont très discrètes sur le noeud de l'affaire (la possibilité ou non pour un MT de faire le genre de certificat en question) d'où ma question, et
déplacent le débat vers des questions généralistes permettant de ressasser diverses choses mais me semblent aussi un peu noyer le poisson.

Bye.

Henri 25/05/2013 11:35

Hello Webmaster SST !

J'aimerais comprendre la base de la problématique en identifiant sur quel fondement explicite de leur mission ces MT auraient (semble-t-il) établi des "certificats médicaux ou courriers à des
confrères, attestant d’atteintes à la santé mentale de salariés en lien avec leur activité de travail".

Pour ma part je vois bien le certificat d'aptitude médicale R4624-47 établi par le MT (un exemplaire pour le salarié un autre pour l'employeur). Je vois aussi certaines propositions qu'il peut
faire à l'employeur si besoin (et qui peuvent être communiquées aux autorités compétentes si besoin / L4624-1 ou -3, mais pas à un médecin traitant).

Le seul cas où un médecin traitant est évoqué c'est dans l'article R4626-33 (dans certains cas possibilité du médecin traitant de demander une visite de pré-reprise par le MT), et aussi l'article
L4624-2 (communication à la demande du salarié du dossier médical de santé au travail à un médecin choisi par lui).

Il me semble que l'établissement du lien entre une pathologie et le travail relève plutôt de la Sécurité Sociale.

des réponses ou avis ? Cordialement.

sante-securite.over-blog.com 26/05/2013 11:14



Que dire de plus ?


Tu as très bien résumé cette affaire dont je ne connais pas les origines. Je fais cependant confiance aux confrères médecins du travail qui se sont très fortement émus lorsque cette affaire a
éclaté. Ils doivent avoir de solides raisons pour se battre ainsi !


Si l'un d'entre eux lit ce blog, peut être pourra t-il intervenir lui-même pour nous expliquer les origines en détails. Un blog sert aussi à cela et on progresse tous ainsi dans le même sens...


En tout cas, merci à toi pour tes précisions en matière de loi !


Le webmestre