Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 10:15

Nouvelle étape dans le plan de recadrage de la formation des demandeurs d'emploi par le gouvernement : un accord-cadre a été signé entre l'Etat, les régions et les partenaires sociaux mercredi 9 octobre 2013. L'objectif est d'encourager les initiatives conjointes pour mieux accompagner les mutations économiques par la formation.

L’Etat, les régions et les partenaires sociaux ont signé mercredi 9 octobre 2013 un accord-cadre sur l’accompagnement des mutations économiques par la formation. Ce document vise à améliorer l’insertion professionnelle durable des jeunes et leur accès à un premier niveau de qualification, et à faciliter l’accès à la formation des demandeurs d’emplois et des salariés notamment les plus fragiles. Il s’agit enfin d’améliorer « la mise en œuvre des actions liées aux mutations économiques, en particulier celles liées aux transitions écologiques, au développement du numérique ou des biotechnologies, etc. permettant d’anticiper les mobilités des salariés (et anciens salariés) des TPE-PME », précise l’accord-cadre.

Meilleure coordination des acteurs - Concrètement, cet accord doit permettre d’assurer une meilleure coordination des interventions des différents acteurs de la formation. « Qui est le plus compétent pour agir ? Avec cet accord, nous proposons une réponse à cette question : sortons des querelles théoriques pour savoir si l’Etat, les régions ou les partenaires sociaux sont les plus à même d’agir… et agissons justement ensemble ! » a expliqué le ministre du Travail, Michel Sapin, lors de la signature de l’accord.

Approche territorialisée - Cet accord-cadre permet « de compléter notre approche traditionnelle par publics (les demandeurs d’emplois, les premiers niveaux de qualifications, les personnes en situation d’illettrisme), par une approche territorialisée, c’est-à-dire inscrite dans une géographie ou, pour le dire en spécialiste de la politique de l’emploi, par bassin d’emploi », a expliqué Michel Sapin.

Déclinaison régionale - Cet accord cadre doit maintenant être décliné dans chaque région par une convention tripartite. Un document qui a pour objet de déterminer les objectifs, les modalités de partenariat, la nature et le montant des cofinancements du conseil régional, de l’Etat, et, le cas échéant du Fonds social européen (FSE), ou tout autre financement. « Afin de renforcer les dynamiques de partenariat et l’émergence de nouvelles initiatives », un comité de pilotage quadripartite doit également être mis en place dans chacune des régions.

Précisions sur la mise en place du service public régional de l’orientation

Selon le compte rendu du Conseil des ministres de mercredi, le nouveau service public régional de l’orientation (prévu à l’origine dans le deuxième projet de loi de décentralisation)  est mis en place à compter de cette rentrée dans 8 régions pilotes (Aquitaine, Bretagne, Centre, Limousin, Pays de la Loire, Rhône-alpes, Auvergne et Poitou Charentes). « Chaque élève bénéficiera d’un parcours de découverte du monde économique et professionnel et le parcours d’orientation sera désormais organisé dans une continuité « de bac -3 à bac +3 », avec une attention particulière portée à la lutte contre le décrochage : les réseaux « Formation Qualification Emploi » (FoQualE) ont ainsi pour objectif le retour en formation de 20 000 jeunes dès 2013 », précise-t-on dans le compte-rendu.

Renforcer le dialogue avec l’environnement socioéconomique - Par ailleurs, « le dialogue avec l’environnement socioéconomique sera renforcé pour l’établissement de la carte des formations professionnelles initiales et la nouvelle procédure d’accréditation des diplômes. Ce dialogue s’organisera dans chaque région, mais aussi au niveau national au sein du Conseil national éducation économie et du comité SUP’EMPLOI. »

Lire l'accord-cadre ici

Source : www.lagazettedescommunes.com du 10 octobre 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by sante-securite.over-blog.com - dans Textes officiels
commenter cet article

commentaires