Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 16:49

En France, le suicide est à l’origine d’un décès sur cinquante. Cet acte dramatique qui ne doit pas être une fatalité constitue un véritable enjeu de santé publique. Les acteurs de la santé et du médico-social se mobilisent.

Selon les dernières publications de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM), on comptait 10 499 décès par suicide en France, en 2009. Il faut ajouter à cette effroyable réalité plus de 200 000 tentatives, d’après l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes). L’autolyse constitue aujourd’hui la première cause de mortalité des 25-34 ans et la seconde chez les 15-24 ans. Et si les hommes sont les premières victimes de suicide, les femmes font trois fois plus de tentatives qu’eux. Ce phénomène tient à un moindre recours de leur part aux moyens létaux.

Pour tenter de limiter le nombre de ces actes désespérés et des drames humains qu’ils occasionnent, l’Etat a lancé en septembre 2011 un programme national d’actions contre le suicide 2011-2014. Afin d’alerter l’opinion publique et continuer à sensibiliser les pouvoirs publics, l’union nationale de prévention du suicide (UNPS) vient, de son côté, d’organiser les seizièmes journées nationales de la prévention du suicide, avec différentes actions sur tout le territoire, souvent soutenues par les collectivités locales (forums, rencontres, conférences, etc.). Cette manifestation avait cette année pour thème : « Tous acteurs et citoyens – régions, territoires et proximité dans la prévention du suicide. »

Zoom sur le plan national 2011-2014

Doté d’un budget de 15 millions d’euros sur trois ans, ce plan coordonné au niveau local par les agences régionales de santé (ARS) comporte 49 mesures dont:

- La prévention de l’isolement social et de la détresse psychique, en particulier pour les personnes âgées. Un guide d’aide à l’action doit être publié et diffusé auprès des ARS depuis 2012,

- La limitation de l’accès aux moyens létaux (armes à feu et munitions) en menant notamment au niveau local des campagnes d’information « afin de sensibiliser les détenteurs d’armes aux risques encourus pour eux-mêmes et pour leur entourage »,

- L’amélioration de la prise en charge de la dépression chez l’adolescent,

- Le suivi et l’animation des déclinaisons régionales du programme national d’actions contre le suicide.

Quelques liens utiles:

www.infosuicide.org

www.conduites-suicidaires.com

www.suicide-ecoute.fr

www.croix-rouge.fr

 

Article de  "La lettre Santé" écrit par Pierre Derrouch

Partager cet article

Repost 0
Published by sante-securite.over-blog.com - dans Les RPS
commenter cet article

commentaires