Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 18:51

Consulter les résultats de l'étude de l'INRS sur le prélèvement passif d'amiante, à l'aide d'un badge, chez des plombiers chauffagiste...

Repost 0
Published by sante-securite.over-blog.com - dans Amiante
commenter cet article
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 11:15

Un arrêté du 8 avril 2013 précise les règles techniques et les moyens de protection collective à mettre en oeuvre lors des travaux de retrait ou d'encapsulage de matériaux contenant de l'amiante ou lors d'interventions sur des matériaux susceptibles de provoquer l'émission de fibres d'amiante.

Voir le Fichier : Arrete_du_8_avril_2013_sur_travaux_avec_risques_dexposition_a_lamiante.pdf

Vous trouverez aussi sur le site de l'INRS un guide prévention récent (2013) qui donne des conseils en matière de prévention pour les professionnels travaillant dans les déchèteries ou ceux qui travaillent dans les zones de stokage des déchets.

Repost 0
Published by sante-securite.over-blog.com - dans Amiante
commenter cet article
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 09:50

http://www.graphic-evolution.fr/photos/actualite/large/actualite-4198_0.jpg

Un décret est relatif au suivi médical post-professionnel des agents de la fonction publique territoriale exposés à l’amiante. Il prévoit que, comme les salariés de droit privé et les agents de la fonction publique de l’Etat ayant été exposés à l’amiante au cours de leur vie professionnelle, les agents de la fonction publique territoriale bénéficient, au vu d’une attestation d’exposition, d’examens médicaux périodiques (définis par l’arrêté du 28 février 1995).

Ils doivent, pour y avoir droit, présenter une attestation d’exposition, délivrée de droit, à la suite d’une demande de l’agent, par la collectivité ou l’établissement dont il relève au moment de la cessation définitive de ses fonctions.

L’exposition à l’amiante ouvrant droit au suivi médical post-professionnel concerne, d’une part, les activités ayant donné lieu à fabrication et transformation de matériaux contenant de l’amiante et, d’autre part, les activités définies à l’article R. 4412-94 du code du travail accomplies dans l’exercice des fonctions.

Source : www.lagazettedescommunes.com

Repost 0
Published by sante-securite.over-blog.com - dans Amiante
commenter cet article
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 12:03

Jean-Pierre Decool (député UMP) a déposé une proposition de loi visant à réviser la loi dite" Fauchon" et à supprimer toute impunité pénale des responsables d’entreprise dans le drame de l’amiante. Quarante parlementaires se sont associés à la proposition.

Ce texte propose de réviser la loi "Fauchon" (L. n° 2000-647, 10 juill. 2000, JO 11 juill. 2000) qui a pour objet de limiter le risque pénal principalement pour les décideurs publics et privés. Cette réglementation constitue, en effet, un obstacle dans le règlement de l'affaire de l'amiante. Dans ces conditions, il convient de prévoir qu’en cas d’accident du travail ou de maladie professionnelle, la responsabilité de l’auteur indirect du dommage peut être engagée même en l’absence d’une violation manifestement délibérée d’une obligation de sécurité. Le texte, signé par le président du groupe Amiante de l'Assemblée nationale, vise à favoriser l'avènement d'un procès pénal.

À noter que la ministre de la Justice, Christiane Taubira, a indiqué qu'il ne pouvait y avoir un grand procès de l'amiante en France, comme cela s'est fait récemment en Italie, au motif qu’il n'existe pas une affaire mais de multiples affaires d'amiante. Il est difficile, juridiquement, en l'absence d'un lien de connexité entre les procédures en cours, d'ordonner une jonction de l'ensemble des dossiers.

Source : www.actualitesdudroit.lamy.fr du 4 mars 2013

Repost 0
Published by sante-securite.over-blog.com - dans Amiante
commenter cet article
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 20:50

PARIS - Une étude menée par l'Institut de veille sanitaire (InVS) auprès d'artisans à la retraite montre qu'environ 65% ont été exposés aux fibres cancérigènes d'amiante au cours de leur carrière, niveau d'exposition deux fois plus élevé que pour les salariés.

On estime que 65% des hommes ont été exposés au moins une fois à lamiante durant leur carrière indique cette étude qui a porté sur un échantillon de 9.125 artisans, hommes et femmes, qui ont pris leur retraite entre 2004 et 2008.

L'amiante, minéral à texture fibreuse, a été un matériau isolant bon marché très largement utilisé en France dans de nombreux secteurs de l'industrie et de la construction, jusqu'à son interdiction complète en 1997, avec un pic d'importation en France de 150.000 tonnes/an dans les années 70.

Sans surprise, le taux d'exposition à l'amiante est le plus élevé chez les retraités de la construction, avec 74% des hommes ayant été exposés au moins une fois dans leur vie professionnelle.

A titre de comparaison, on estime à 27,7% le niveau d'exposition pour les hommes retraités du régime général (étude faite entre 1994 et 1996 sur des hommes de 63 ans de moyenne).

L'étude de l'InVS s'est accompagnée d'un bilan de santé pour une partie des retraités étudiés (1.798 hommes), avec un scanner du thorax pour détecter une éventuelle pathologie liée à l'amiante (principalement cancer de la plèvre ou mésothéliome et cancer du poumon).

Au final, plus de 16% ont présenté une anomalie radiologique thoracique, essentiellement des pathologies bénignes de la plèvre (plaques pleurales, épaississements pleuraux diffus, asbestose) et 28 ont été diagnostiqués avec un cancer broncho-pulmonaire ou un mésothéliome, soit 1,5% de ceux soumis au bilan de santé.

Les auteurs du rapport jugent qu'il n'y a aucun bénéfice médical individuel démontré à recourir au dépistage par scanner des lésions thoraciques chez les personnes ayant été exposées à lamiante.

Mais compte tenu du niveau élevé de l'exposition à l'amiante chez les retraités de l'artisanat, les auteurs jugent nécessaire de renforcer l'information auprès de cette population et des médecins généralistes sur des pathologies qui peuvent survenir 30 à 40 ans après l'exposition aux fibres cancérogènes.

D'après un rapport d'information sénatorial de 2005, 35.000 personnes sont mortes, en France, d'une maladie de l'amiante, entre 1965 et 1995. Ce rapport qui anticipait 50.000 à 100.000 décès d'ici 2025, dénonçait la gestion défaillante des autorités françaises sur le sujet.

Le caractère cancérigène de l'amiante est connu depuis les années 50, mais le premier décret réglementant son usage en France ne date que de 1977.

Selon des projections rendues publiques la semaine passée par l'Institut de veille sanitaire (InVS), le cancer de la plèvre --avant tout provoqué par l'amiante-- devrait faire de 18.000 à 25.000 décès d'ici 2050.


(©AFP / 21 février 2013 16h33)

Repost 0
Published by sante-securite.over-blog.com - dans Amiante
commenter cet article
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 08:30

La mortalité par cancer de la plèvre, un cancer étroitement lié à l'amiante, a commencé à décroître, mais cette maladie devrait encore provoquer de 18 000 à 25 000 décès d'ici 2030, selon des projections rendues publiques mercredi par l'Institut de veille sanitaire (InVS). Le pic des décès dus au mésothéliome (cancer de la plèvre) aurait en fait déjà été atteint, selon des travaux réalisés par l'InVS en partenariat avec le Centre d'épidémiologie sur les causes médicales de décès (CépiDc) de l'Inserm.

Le niveau maximum de morts atteint en 2000

Le niveau maximum de morts aurait été atteint au début des années 2000, avec 600 à 800 décès annuels chez les hommes et 100 à 200 chez les femmes. Jusqu'à présent, les experts s'attendaient à ce que le pic de mortalité masculine par cancer de la plèvre ne soit atteint que vers 2020-2030 avec un nombre annuel de décès compris entre 1 000 et 1 500.

Au moins 80 % des cas de cancers de la plèvre peuvent être directement attribués à l'exposition à l'amiante, qui est le seul facteur de risque avéré pour ce type de cancer. Celui-ci n'apparaît généralement qu'entre 30 et 45 ans après l'exposition à l'amiante, présente notamment dans les secteurs du bâtiment, de la construction navale ou de la chaudronnerie, ce qui complique le travail des chercheurs. Parmi les personnes qui ont été exposées professionnellement à l'amiante en France, les hommes sont largement majoritaires (83 %), comme c'est le cas dans les autres pays industrialisés.

Cancers broncho-pulmonaires

Au-delà du cancer de la plèvre, l'exposition à l'amiante peut également être à l'origine de cancers broncho-pulmonaires. "Il convient d'ajouter à ces estimations un nombre plus grand encore de décès par cancer broncho-pulmonaire, provoqués aussi par l'exposition passée à l'amiante" relève l'InVS.

D'après un rapport d'information sénatorial datant de 2005, "35 000 personnes sont mortes, en France, d'une maladie de l'amiante, entre 1965 et 1995". À cette époque, le rapport anticipait "entre 50 000 et 100 000 décès attendus d'ici 2025".

Source : www.lepoint.fr du 13 février 2013

Repost 0
Published by sante-securite.over-blog.com - dans Amiante
commenter cet article
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 21:58

 

Un arrêté du 21 décembre 2012 définit les recommandations générales de sécurité du dossier technique amiante (DTA) et le modèle de fiche récapitulative du DTA.
L'arrêté du 21 décembre 2012
Source : www.inrs.fr

Repost 0
Published by sante-securite.over-blog.com - dans Amiante
commenter cet article
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 21:53

Deux arrêtés du 12 décembre 2012 fixent les nouvelles modalités de réalisation du repérage des matériaux et produits contenant de l'amiante dans les immeubles bâtis. Sont concernés les matériaux de la liste A (composants des flocages, des calorifugeages et des faux plafonds) et de la liste B (composants des parois verticales intérieures et planchers notamment).
Le premier arrêté du 12 décembre 2012
Le second arrêté du 12 décembre 2012

Source : www.inrs.fr

Repost 0
Published by sante-securite.over-blog.com - dans Amiante
commenter cet article
28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 09:58

Jean Lebrun

 

Emission de France Inter, "La marche de l'histoire", du 24 septembre 2012 sur l'amiante

 

Repost 0
Published by sante-securite.over-blog.com - dans Amiante
commenter cet article
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 23:36

ce-nouveau-projet-de-desamiantage-fera-de-la-france-le-pays.jpg

Si la désamiantage se poursuit en France, près de 900 000 personnes seraient encore exposées à cette matière cancérogène. Un projet de loi veut s'attaquer à ce problème. 

L'amiante reste un problème en France. Encore présente dans de nombreux bâtiments, elle provoque encore de nombreux cancers. Selon l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS), quelques 900.000 personnes seraient encore exposés à cette matière mortelle, qui pourraient faire 100.000 morts d'ici à 2025, selon les autorités sanitaires relayées par 20 Minutes.

Les plus exposés sont les salariés des chantiers de désamiantage, soit entre 2.000 et 5.000 personnes, selon le syndicat patronal Syrta (Syndicat du Retrait et du Traitement de l'Amiante).

Mais en plus de cette exposition, un rapport de l'INRS vient ajouter un nouveau trouble. Des fibres très fines jusque-là ignorées par les autorités sanitaires se sont révélées cancérigènes. Au point que le ministère du Travail se penche sur projet de décret visant à diminuer la valeur limite d'exposition professionnelle (Vlep) à l'amiante.

Cette valeur devrait être divisée par dix, de 100 fibres par litre à 10 f/l. Ce projet sur trois ans fera de la France le pays le plus exigeant en la matière. D'ici là, les pouvoirs publics recommandent "une élévation du niveau de prévention» sur les chantiers".

 

Source: Maxisciences

Repost 0
Published by sante-securite.over-blog.com - dans Amiante
commenter cet article